La bourgeoise et le jeune écorché

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

A l’avant-première d’une exposition Rothko, Louis remarque d’emblée Alda. Une femme qui a le double de son âge et n’a jamais travaillé. Mère de deux garçons, Alda est mariée à une architecte souriant et à l’aise. Chez elle, Louis décèle « le signe d’un déséquilibre, la possibilité d’un chavirement ». Avec Lucy, le héros d’Anaïs Jeanneret se voit inviter en Provence, dans la luxueuse maison avec piscine que possède Alda et son mari.

Sur place, en plus du ballet des amis qui passent, il y a Pauline. La blonde jeune fille au pair qui lit John Irving et s’occupe de David et Jean, 11 et 9 ans. Louis observe ses hôtes, leur mariage où il ne sent aucune intimité. Se contre sur une Alda qui nage « comme on livre un combat », pleure en écoutant un vieux tube de Radiohead. Une Alda qui lui soutient : « Finalement dans une vie, il n’y a que trois ou quatre rencontres marquantes. Nous ne sommes que trois ou quatre moments. Notre existence se résume à ça. Le reste part en fumée… »

Anaïs Jeanneret orchestre avec finesse le face-à-face de deux être qui partagent le goût du silence et arrivent  un moment clé de leur existence. L’auteure des Yeux cernés (Anne Carrère, 1999) joue très subtilement avec l’ombre et la lumière, les fêlures de ses personnages, leurs blessures. Celles qui font avancer et celles qui ne se referment jamais.

Alexandre Fillon

Source : LIRE, Juillet-Août 2013

C’est l’histoire de deux âmes solitaires que tout oppose. Alda et Louis. Elle, une mère de famille, raffinée et cultivée, épouse d’un brillant architecte, bourgeoise gâtée par une vie sans soucis. Lui, un jeune homme, écorché et talentueux, porte sur ses épaules le fardeau d’une famille rescapée de la shoah. Deux personnages romanesques qui se rapprochent le temps d’un été, à l’ombre des platanes d’une bastide de Saint-Rémy-de-Provence. Il est fasciné par son charme irrésistible ; elle par l’innocence de sa jeunesse. Ce qui les rapproche, ce sont ces silences qui enveloppent ce même secret, celui d’une blessure enfouie depuis l’enfance et qui, au fil des pages, finit par remonter à la surface. Ils s’en libèreront. Alda, sans forcément le vouloir. Louis, en noircissant les pages d’un roman qu’il lui consacre.

Voir également : photos Anaïs Jeanneret, anaïs jeanneret et lui

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »